COMME C'EST BEAU!
POÉSIE ET ECOLOGIE

La chambre fortunée où j’en appelle à Dieu : René Guy Cadou

René Guy Cadou, poète né en 1920 en Bretagne et mort en 1951 fut un poète de la simplicité et de la vie humble. Cette “chambre fortunée où j’en appelle à Dieu” est sans doute la Brière qu’il aimait avec tendresse, celle de son enfance, celle des marais et des limons.

Le poème ci dessous intitulé “Long Feu” est dit par Michael Lonsdale dans l’émission “Ca rime à quoi” du 29 septembre 2013 sur France Culture

cadou-lonsdale.mp3 (162 téléchargements)
2019-11-01T12:40:37+01:00octobre 8th, 2013|Mots-clés : , , |0 commentaire

Savoir qu’on ne sait pas, c’est l’excellence : Tao Te King

Dans la vision taoïste du monde, “les belles paroles ne sont pas sincères” et “la sagesse n’est pas dans l’érudition”…

Nous continuons ici la publication d’extraits du Tao Te king, cette fois-ci sur la relativité de tout savoir et de toute parole péremptoire.

Bien entendu, toute ressemblance avec certains “philosophes” à la mode serait purement fortuite…

Extrait de l’émission “Tout un Monde” du 29 novembre 2011 sur France Culture ( texte du Tao Te King traduit par Jean Lévi et dit par Alexandra Fournier ).

TaoTeKing-2.mp3 (315 téléchargements)
2019-11-01T15:53:35+01:00décembre 14th, 2011|Mots-clés : , |0 commentaire

Plus on multiplie les ordonnances, plus le brigands pullulent : Lao Tseu

Dans la vision taoïste du monde, la manière idéale de gouverner le peuple est le “non-agir”. C’est pourquoi le sage dit, dans le Tao Te King, le grand livre fondateur du taoïsme attribué à Lao Tseu :

“…Je ne fais rien et le peuple se perfectionne…je me tiens coi, et le peuple se gouverne…je n’entreprends rien, et le peuple s’enrichit…”

Il est ainsi parfaitement inutile – voire même néfaste – de s’agiter, de “multiplier les ordonnances“, les interdictions, les lois ( et j’ajouterais volontiers  : les apparitions à la télévision ).

Bien entendu, toute ressemblance avec un personnage politique connu étant ici purement fortuite…

Extrait de l’émission “Tout un Monde” du 29 novembre 2011 sur France Culture ( texte du Tao Te King traduit par Jean Lévi et dit par Alexandra Fournier ).

TaoTeKing___3.mp3 (312 téléchargements)
2019-11-02T20:20:24+01:00décembre 9th, 2011|Mots-clés : , , |0 commentaire

Les femmes ont l’avenir devant elles : Gisèle Halimi

Dans cet entretien diffusé dans l’émission de France Culture “A voix nue” du 11 novembre 2011, Gisèle Halimi évoque avec beaucoup de finesse ce qui différencie “socialement” les femmes des hommes, et pourquoi les femmes “ont l’avenir devant elles”: “l’homme c’est l’homme, que demander de plus ?  le monde leur appartient, dans la religion, dans les lois…“, alors que “les femmes, elles sont neuves” et donc “elles inventent, elles ont une espèce de hardiesse, une démarche poétique”….

Ainsi le pouvoir ( des hommes ) stérilise et assèche la créativité, alors que l’absence de pouvoir ( des femmes ) oblige à inventer, innover, créer…

halimi-lesfemmes.mp3 (318 téléchargements)
2019-11-02T20:23:51+01:00décembre 1st, 2011|Mots-clés : , |0 commentaire

Qu’est-ce qu’un homme dans l’infini ? Blaise Pascal

Voici un second extrait des “Pensées” de Pascal dites par Pierre Fresnay ( disques Festival – collection “Poètes immortels” ).

Ici Pascal nous fait sentir la petitesse de l’homme dans l’infini de la nature. Mais il a une raison pour insister sur cela : si “tout ce monde visible n’est qu’un trait imperceptible, cela doit nous ramener à notre planète, à notre dimension humaine, à la relativité de notre existence, et nous apprendre “à estimer la terre, les royaumes, les villes et soi-même son juste prix” en toute humilité….

pascal-fresnay-2.mp3 (273 téléchargements)
2019-11-02T20:53:42+01:00octobre 7th, 2011|Mots-clés : , |0 commentaire

Les humanités soeurs : Jules Laforgue

Dans ce petit poème intitulé “L’impossible”, extrait du recueil “Le sanglot de la terre” paru en 1901, Jules Laforgue ( 1860-1887 ) nous parle des mondes lointains où habitent des  “humanités soeurs”…Saurons-nous bientôt si nous sommes seuls dans l’univers ? Et si ce n’est pas le cas, comme le croit le poète, comme il nous faudra revoir nos vieilles conceptions….

Ce poème est dit ici par Jacques Doyen, dans un disque “récital de poésie” édité par l’ORTF.

Laforgue-doyen (105 téléchargements)
2019-11-02T20:58:49+01:00octobre 4th, 2011|Mots-clés : |0 commentaire

Le coeur et la raison : Blaise Pascal

“Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point”….qui ne connait cette citation de Pascal ? Mais qui la comprend vraiment…Pascal prend ici le mot “coeur” dans le sens de l’intuition, et montre que la raison a ses limites, et doit reconnaître qu'”il y a une infinité de choses qui la surpassent”….et qu’elle ne peut comprendre !!

Pierre Fresnay dit ici ce beau texte, extrait des “Pensées”. Cet enregistrement a été édité par les disques Festival dans la collection “Poètes Immortels”.

pascal-fresnay-1.mp3 (115 téléchargements)
2019-11-03T15:40:24+01:00septembre 29th, 2011|Mots-clés : |Commentaires fermés sur Le coeur et la raison : Blaise Pascal

Nous voilà tout seuls et légers : Paul Claudel

Dans cet enregistrement dit par Laurent Terzieff, extrait de son recueil “Corona benignitatis anni dei” datant de 1914, Paul Claudel nous parle de la nécessité de partir et tout laisser derrière soi pour accéder à la dimension spirituelle.

Il s’agit de laisser derrière soi femmes et enfants, visages aimés, “connaissances et possessions dévorantes et inutiles”, art, science, vie libre….afin d’aller vers là où “il n’y a plus que le soleil éternel de Dieu sur les eaux qu’il a créées”.

Extrait d’un disque 45 tours des Editions Jericho.

claudel-terzieff-160.mp3 (44 téléchargements)
2019-11-03T15:49:07+01:00septembre 24th, 2011|Mots-clés : , |Commentaires fermés sur Nous voilà tout seuls et légers : Paul Claudel

Dieu loge dans les toutes petites choses : Christian Bobin à propos de Ryokan

Dans cette chronique ( émission Initiales du 3 juillet 2011 sur la Radio Suisse Romande ) Christian Bobin nous dit son émerveillement pour les poèmes de Ryokan, cet ermite japonais du XVIIIème siècle – “le moine au coeur d’enfant” – qui nous a laissé de biens jolis poèmes, comme celui-ci par exemple :

Que laisserai-je derrière moi ?
Les fleurs du printemps,
le coucou dans les collines,
et les fleurs de l’automne

“Ryokan ne célébrait aucun rituel et ne dispensait aucun enseignement. Jamais non plus il n’évoque un point de doctrine ou ne fait état d’un quelconque éveil…” ( Wikipedia ). Il s’occupe des petites choses, de son bol disparu, des enfants avec lesquels il joue pendant des heures, pendant que les hommes d’affaires “font leurs additions sous les gravats”…

Dieu loge dans les petites choses (162 téléchargements)
2019-11-03T17:53:12+01:00juillet 20th, 2011|Mots-clés : , , |Commentaires fermés sur Dieu loge dans les toutes petites choses : Christian Bobin à propos de Ryokan

Je ne suis rien qu’un peu de vie : Eugène Guillevic

Eugène Guillevic nous dit ici qu’il n’est rien lui-même, mais qu’il “parle pour tout ce qui est, au nom de tout ce qui a forme et pas de forme. , pour la vie qui va de l’avant, pour “le présent allant vers l’avenir”….

Poème extrait du recueil l’Art Poétique, édité par Gallimard, dit ici par Pierre Rousseau, dans le disque “Anthologie de la poésie française contemporaine” publié par Les Disques du Cavalier en 1971

L'éternité dans le quotidien (2 téléchargements)
2019-11-14T16:14:38+01:00mars 6th, 2011|Mots-clés : |Commentaires fermés sur Je ne suis rien qu’un peu de vie : Eugène Guillevic