COMME C'EST BEAU!
POÉSIE ET ECOLOGIE

René Depestre : un cri de paix

René Depestre est un poète haîtien né en 1926 et qui vit dans l’Aude depuis la fin des années 80RENE-DEPESTRE-PHOTO

Romane Bohringer lit ici – au cours de l’émission « Le 7/9 » de France Inter du 6 janvier 2016  – « Un cri de paix », poème extrait du livre « La Rage de Vivre. Oeuvres poétiques complètes » publié par Seghers en 2006.

Cette Paix pour Depestre est symbiose avec le monde, la Terre, le Vivant : « Tu veux être pierre avec les pierres, arbre avec les arbres, rossignol avec les rossignols ». Et bien sûr Amour du Vivant…

Puissions-nous être nous-mêmes ainsi : « tendus comme un arc » vers l’objet de notre passion, « la Terre Humaine »

2019-11-02T09:25:09+01:00janvier 7th, 2016|Mots-clés : , , |0 commentaire

stefan zweig : l’éternité de la poésie

o-STEFAN-ZWEIG-facebookDans le « Le monde d’hier : journal d’un européen », écrit entre 1895 et 1941, publié en 1993 chez Belfond, Stefan Zweig nous parle de l’éternel renouvellement de la poésie, même dans les époques  « de la plus effroyable défaite de la raison et du plus sauvage triomphe de la brutalité », poésie toujours plus forte que « le bruit de moulin que fait la propagande ».

Puissions nous connaître encore aujourd’hui le même bonheur…

Extrait de l’émission Fictions/Le Feuilleton de France Culture du 23 octobre 2015

2019-10-24T21:44:27+02:00novembre 3rd, 2015|Mots-clés : |1 Commentaire

Gérard Manset : le rouge gorge est fatigué

manset_gerard_2008©drGérard Manset, grand poète et interprète, nous fait sentir ici l’innocence et l’amour que porte ce petit oiseau fragile qui vole « à mille lieues au-dessus des moulins de la ville », mais en même temps une tristesse infinie lorsque l’on songe qu’il pourrait cesser de chanter…

2019-10-24T21:58:20+02:00février 23rd, 2015|Mots-clés : , , , |2 Commentaires

Satprem : retrouver cette harmonie totale avec le monde

Satprem a vécu un an dans la forêt vierge de Guyane. Et là il a trouvé une sorte de réponse aux questions qu’il se posait :satprem

« j’ai connu la vie telle qu’on pouvait la connaître au temps des grands primates….et c’était merveilleux de retrouver cette harmonie totale avec le monde »…..

Dans l’extrait audio ci-dessous ( émission Radioscopie de Jacques Chancel du 04/07/1977 sur France Inter ) Satprem nous parle de cette harmonie qu’il a longtemps cherchée avant de trouver la réponse auprès de Mère à Auroville

2019-10-24T22:21:06+02:00janvier 9th, 2014|Mots-clés : , |0 commentaire

Le berceau de la joie : les dialogues avec l’ange

Les Dialogues avec l’Ange sont la retranscription par Gitta Mallasz ( aux Editions Aubier ) de paroles dictées à son amie Hanna Dallos Gitta_Mallasz_Budapestpar une voix intérieure ( un ange ? ) au cours des années 1943-44.

L’extrait dont il est question ici parle du Mal comme berceau de la joie, comme Bien en formation, et du rôle de l’être humain dans cette transformation : « si tu élèves tout tu tiendras dans ta main la joie éternelle« , car l’homme est « un sceptre dans la main de Dieu« , le « lien entre haut et bas »

Cette vision qui fait du Mal un Bien en puissance semble rejoindre – avec la dimension spirituelle en plus – la pensée de Nietzsche qui assimile le Mal à ce qui empêche la joie et la puissance de la vie de s’exprimer.

Cet extrait est lu ici par Juliette Binoche dans l’émission « Les racines du ciel » du 04-03-2012 sur France Culture

2019-10-27T11:36:01+01:00décembre 31st, 2013|1 Commentaire

Je suis livré aux Dieux : Alain Cuny récitant Paul Claudel

Alain Cuny avait une extraordinaire passion pour Claudel, et était sans nul doute son meilleur interprète : ne disait-il pas « sans cesse 220px-Alain_Cuny-130822-0001FPClaudel me renvoie à moi-même » ?

Dans cet extrait de la 4ème Ode de Claudel, « La muse qui est la grâce« , dite par Alain Cuny, il est question de cette tension entre l’Art et la Mystique, entre la Terre et le Ciel, qui a longtemps été un problème pour Claudel, mais qu’il a fini par surmonter : « je fus sauvé quand j’ai compris que l’art et la religion ne doivent pas être en nous posés en antagonistes« .

Et en effet n’est-ce pas d’abord dans le terrestre, dans la nature, que l’on peut toucher le spirituel ?

2019-10-27T11:42:37+01:00décembre 29th, 2013|Mots-clés : , |0 commentaire

Que ta vie mon enfant apparaisse comme la flamme d’une Lumière intense et pure : Rabindranath Tagore

Célébration de l’enfance…. sereine intense et pure…et dont le visage donne sens à toutes choses

Un très beau poème de Rabindranath Tagore extrait de son recueil « La Jeune Lune » publié en 1923 à la NRF avec une traduction de Mme Sturge-Moore.

Il est dit ici par Leili Anvar dans l’émission de France Culture « Les racines du ciel » du 10 novembre 2013

2019-10-27T11:54:46+01:00novembre 11th, 2013|Mots-clés : , |1 Commentaire

C’est la parole d’enfance qui change la douleur en Lumière : Christian Bobin

La neige est claire comme l’enfance, blanche comme l’esprit d’enfance….

Et la parole d’enfance… c’est le chant simple qui change la douleur en Lumière….

Extrait de l’émission « Initiales » du 27 octobre 2013 sur RTS Espace 2, où Christian Bobin nous parle de simplicité et de mystère…

2019-10-27T11:59:38+01:00novembre 11th, 2013|Mots-clés : |1 Commentaire

Laurent Terzieff : la poésie est ce qui nous permet de vivre en tant qu’exilés dans un monde imparfait

Dans cette émission « Le cercle » du 12 octobre 1998 sur France 2, Laurent Terzieff parle des raisons de son attachement particulier à Rilke et à Milosz, qui ont en commun de vivre la poésie comme « un ailleurs », un « endroit qui nous permet de vivre en tant qu’exilés dans un monde imparfait »….

2019-11-01T11:29:54+01:00octobre 24th, 2013|Mots-clés : , |0 commentaire
Aller en haut