Hölderlin le grand poète allemand – peut-être le plus grand – était aussi un patriote assoiffé de liberté dans cette Allemagne de la fin du XVIIIème siècle où les idées de la Révolution Française avaient du mal à se répandre.

Vers 1791 il entreprit une sorte de pèlerinage en Suisse, dans le canton de Schwyz, sur les lieux même où selon la légende les trois cantons primitifs d’Uri, Schwyz et Unterwald prêtèrent serment – le Serment du Grütli – de libérer les trois vallées et de vivre ou mourir en hommes libres.

Dans son poème “Le canton Suisse” – traduit très librement et dit par JL Gueydon – il évoque ce pèlerinage dans “ce sanctuaire de la liberté”

le serment du grütli (14 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles