Dans cet entretien diffusé dans l’émission de France Culture « A voix nue » du 11 novembre 2011, Gisèle Halimi évoque avec beaucoup de finesse ce qui différencie « socialement » les femmes des hommes, et pourquoi les femmes « ont l’avenir devant elles »: « l’homme c’est l’homme, que demander de plus ?  le monde leur appartient, dans la religion, dans les lois…« , alors que « les femmes, elles sont neuves » et donc « elles inventent, elles ont une espèce de hardiesse, une démarche poétique »….

Ainsi le pouvoir ( des hommes ) stérilise et assèche la créativité, alors que l’absence de pouvoir ( des femmes ) oblige à inventer, innover, créer…

close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles