Dans l’opérette « La route fleurie » de Francis Lopez, livret de Raymond Vincy, créée à Lyon en 1952, Bourvil tient le rôle de Raphael, et nous chante ici « Les haricots », où il est question de « chanter ce que l’on aime » et d’« exhalter tout ce qui est beau »

Cette chanson a donc toute sa place sur le site « Comme c’est beau ! »…( extrait d’un disque 45t Pathé Marconi )

close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles