Jean-Pierre Rosnay, le fondateur du célèbre “Club des poètes”, né en 1926 et mort en 2009, poète lui-même, fut aussi un grand résistant, surnommé “Bébé” dans les maquis, car il s’engagea dans la lutte dès 15 ans.

Mais il prit ses distances ensuite avec la violence des hommes : “je me suis guéri de vous” disait-il, car “je sais que vous vous tuerez tous jusqu’au dernier”

Et c’est dans la poésie qu’il trouva une autre forme de résistance…

Voici son “épitaphe”, chantée par Benoit Dayrat au Club des Poètes.

Rien n'est plus urgent que la vie (124 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles