Dans ce savoureux entretien de 1960 avec deux étudiants ( rediffusé sur France Culture dans l’émission “A voix nue”du 17 février 2011 ) Louis-Ferdinand Céline crie toute sa rage contre les intellectuels et autres donneurs de leçons, en particulier ceux qui s’expriment dans Le Figaro, qu’il trouve “emmerdants à crever”…

C’est sans doute son côté “anar de droite”…Car, selon Wikipedia, “au fondement de l’anarchisme de droite, on trouve en premier lieu une critique assez violente contre le pouvoir d’une minorité d’intellectuels…C’est là que réside, selon les anarchistes de droite, le fondement du pouvoir politique et, par extension, de la tyrannie politique. Selon eux, les intellectuels ne seraient pas une force de résistance contre le pouvoir politique; au mieux, ils n’auraient aucun impact sur lui, au pire, ils le renforceraient et recevraient des classes dominantes leur récompense”

En voici un extrait :

Le long prêchi-prêcha du Figaro (99 téléchargements)