Voici encore un extrait du petit livre de Gandhi “Leur civilisation et notre délivrance”, publié en français chez Denoel en 1957.

Il est question cette fois-ci des rôles respectifs de la force des armes et de la force de l’âme, force de vérité et force d’amour, comme fondements de l’ordre et de la stabilité du monde.

Et donc de relativiser le rôle des guerres et des faits et gestes des rois, relatés par l’histoire officielle, dans l’ordre du monde. L’histoire n’est ainsi, pour Gandhi, que “la liste des interruptions survenues dans le cours naturel des choses”.

A méditer en ces temps où le pouvoir politique fait des intrusions dans le champ de l’histoire, et où se précise un projet de “Maison de l’histoire de France” centré sur l’histoire des “Grands hommes” et de l’Etat-Nation…. ( ch. XVII pages 24-31 )