Nous avons déja publié plusieurs poèmes d’Yves Bonnefoy sur ce site. Celui-ci, qui s’intitule “Beauté et vérité”, fait partie du recueil “Les planches courbes” ( édité au Mercure de France en 2001 ), et est lu par l’auteur lui-même, dans un enregistrement produit par Gilles l’Hôte en 2002.

Il y est question de Cérès, déesse de l’agriculture, des moissons et de la fécondité, qui apprit aux hommes à cultiver la terre, à semer et récolter le blé, et à faire le pain.

Or qu’arriva-t’il à Cérès ? son enfant fut enlevée par Pluton, le dieu des enfers, après quoi Cérès ne fit plus d’agriculture, et de grandes famines se répandèrent dans le monde…

Et c’est peut-être pour cela qu’Yves Bonnefoy nous exhorte à avoir pitié de Cérès, lorsqu’il en est encore temps, “dans l’évidence qui fait vivre avant la convoitise du dieu des morts…N’est-ce pas là une fable bien d’actualité, en ces temps, ô combien plutoniens, d’agriculture industrielle ?

bonnefoy-beaute-verite (22 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles