Paul Chaulot, poète français peu connu dont nous avons déja mis un extrait en ligne, nous a laissé ce merveilleux poème sur la femme, la femme rédemptrice, la femme surtout qui nous apprend une autre façon de voir la vie : “tout était comme si le monde apprenait un autre chemin dans chaque geste de la femme”…

Voici un texte intitulé “Son visage de servante”, extrait du recueil “L’herbe de chaque escale” publié en 1956 chez Seghers. Ce texte est dit par Jean Négroni, dans un disque de la collection “Poésies et Chansons” des Editions Reflets :

Elegie de la femme (125 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles