Eugène Guillevic, poète breton né en 1907, aimait à dire qu’il faut “vivre tout évènement quotidien dans les coordonnées de l’éternité”, et c’était cela la poésie pour lui.

Comme il est dit sur Wikipedia à son propos : “refusant la métaphysique, il choisit l’ici, qu’il explore sans fin, passionnément”

Il nous en donne une bonne illustration dans son poème “Enquêtes”, publié en 1964 dans la revue Strophes : dans ces petites questions posées “à la manière des magazines féminins”, qui ont l’air bien inutiles et superficielles, il y a une étrange profondeur si on les écoute bien…

Les voici, dits par l’auteur lui-même :

L'éternité dans le quotidien (155 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles