Satprem, de son vrai nom Bernard Engiger, né à Paris en 1923 passa toutes les dernières années de sa vie en Inde, où il fut notamment le confident de Mirra Alfassa, dite “Mère”, une grande figure spirituelle et la compagne du sage hindou Sri Aurobindo , à propos de laquelle il écrivit de nombreux livres.

Lui-même fût très marqué par un séjour de 1,5 ans au camp de Mathausen, où il frôla la mort jour après jour, et passa une bonne partie de sa vie à essayer de trouver un sens à l’évolution humaine.

Car c’est bien lorsque “tout est cassé”, lorsque l’on est débarassé de “toute cette croute supeficielle” de la philosophie, de la religion, de la famille, de l’amour, que l’on peut arriver selon lui “à cet instant humain où on est ce qu’est l’homme réellement”

Et selon sa vision, dans la crise actuelle “on n’est pas dans une crise morale, on n’est pas dans une crise politique, financière, religieuse, on est dans une crise évolutive. On est en train de mourir à l’humanité pour naître à autre chose”

Voici un court extrait de son interview par le journaliste italien David Montemurri en 1981, où il développe ce thème :

c'est quoi un homme (10 téléchargements)