Jean Giono a publié son premier roman, “Colline”, en 1929 chez Grasset. Il y est question des rapports de l’homme avec la nature, rapports cruels où l’homme ne cesse de blesser ce qui vit. Et comme l’a écrit Guillaume Leclère, il est ici question de : “l’histoire de paysans qui découvrent au travers de la nature la noirceur de leurs âmes et de leurs actes”.

En voici un court extrait, enregistré en 1955 par Jean Chevrier, et réédité en CD chez Frémeaux et associés :

L'homme ne connait pas la nature (16 téléchargements)