Malcolm de Chazal, peintre et poète mauricien, né en 1902, fût encensé par André Breton et les surréalistes, avant d’être un peu oublié.

Mystique, inspiré par Swedenborg, il s’inquiétait de “l’harmonie inexistante” menaçant le monde, et prônait “la fin de la séparation dualiste de l’homme et du monde”

Pour lui le changement de conscience nécessaire passait par “être en communion avec la vie” : c’est ce qu’il explique dans l’extrait ci dessous, où contemplant un arbre par la fenêtre il nous dit “je prends l’arbre en moi”

Voici cet extrait du CD “Les Grandes Voix du Sud” de Frémeaux et Associés.

être en communion avec la vie (22 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles