Chomo, artiste disparu il y a une dizaine d’années, vivait en ermite dans la forêt de Fontainebleau. Il fût celui qui disait “guérir par le refus de la connaissance” en évitant le “gouffre du raisonnement“, pour rester en prise directe avec les forces cosmiques, et être le “gardien des valeurs spirituelles à l’état pur“…

Décroissant avant même que le terme existe, il fût celui qui disait “je suis riche de pauvreté, ils sont pauvres de richesse“…

Méfiant à l’égard des mots savants il disait : “tous ces mots non usuels compliquent et altèrent profondément la vie intérieure. Ils se martyrisent les uns les autres, provoquent le Chaos. Ils sont juste bons et utilisés par France-Culture pour meubler les cervelles vides des mannequins à chemises trop blanches pour être utiles !

Voici un extrait d’un interview où il parle du sacré et du religieux :

le sacré n'a rien de religieux (28 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles