Aldo Léopold fût entre autres forestier au Nouveau Mexique et professeur à l’Université du Wisconsin. Mais ce fût surtout un incomparable amoureux de la nature sauvage et l’un des”pères” de l’écologie. Son “Almanach du Comté des sables” est une pure merveille, qui nous renvoie à H.D.Thoreau, pour qui “le salut du monde passe par l’état sauvage”…

Cet ouvrage fût publié pour la première fois en 1949 ( on pourra se reporter par exemple à la réédition de mars 2000 chez Flammarion ). Voici ce qu’en dit JMG Le Clézio dans la préface de cette édition : “le regard prophétique qu’Aldo Leopold a porté sur notre monde contemporain n’a rien perdu de son acuité, et la semence des mots promet encore la magie des moissons futures. Voilà un livre qui nous fait le plus grand bien” et un peu plus loin : “le pouvoir de ce livre n’est pas seulement dans les idées. Il est avant tout dans la beauté de la langue, dans les images qu’il fait apparaître, dans la fraîcheur des sensations…il parle de la danse magique des bécasses dans l’amphithéatre des marécages, de l’ivresse du vent, du langage des arbres et de leur mémoire…”

nostalgie de la sauvagerie (23 téléchargements)
close

Inscrivez-vous pour être informés des nouveaux articles