Point n'est besoin de Rolex, de gadgets électroniques, ou d'amis milliardaires, pour goûter le bonheur simple des jours qui passent..
 
Voyez où nous ont conduit la raison raisonnante, la technologie débridée et la science arrogante, la volonté de puissance et de conquête, l'avidité financière et l'obsession de la croissance...
 
C'est d'autre chose dont nous avons aujourd'hui besoin : de compassion pour la Terre, de frugalité, de silence et de beauté... Et surtout : de ce souci attentif de l'autre, qui est attribut du féminin...
 
Tout cela nous pouvons l'entretenir en nous en cultivant un "état de poésie", une autre vision de la vie, que nous enseignent certains poètes et artistes, ainsi qu'en témoigne le contenu de ce site.
 
Celui-ci comporte deux parties : une partie variable d'articles mis en ligne au fil des jours, et une partie fixe - le catalogue - comportant des documents introuvables ou épuisés.

lundi 23 février 2015

Gérard Manset : le rouge gorge est fatigué

manset_gerard_2008©drGérard Manset, grand poète et interprète, nous fait sentir ici l’innocence et l’amour que porte ce petit oiseau fragile qui vole « à mille lieues au-dessus des moulins de la ville », mais en même temps une tristesse infinie lorsque l’on songe qu’il pourrait cesser de chanter…

Télécharger le MP3 - 1.92 MB

lundi 13 octobre 2014

Les caresses du Ciel : Jean-Philippe Seunevel

Depuis 1986 Jean-Philippe Seunevel parcourt un chemin qu’il nomme chant vital.index

Pour lui le Chant Vital est caresse du Ciel dont nous sommes les messagers sur Terre

Le voici dans les rues de Montpellier, chantant avec un inconnu en un instant magique

 

 

 

Dulce Trobador from seunevel jean-philippe on Vimeo.

mardi 7 octobre 2014

Le Sacre de la Femme : Victor Hugo

Dans la Légende des Siècles de Victor Hugo ( publiée en 1859 chez Michel Lévy et Hetzel )il y a ce passage intitulé Hugo_par_Nadar_1878« Le Sacre de la Femme » où Hugo célèbre le lien intime et profond entre féminin et nature : «  »la tendresse inexprimable et douce de l’astre, du vallon, du lac, du brin de mousse, tressaillait plus profonde à chaque instant autour d’Eve »…

Extrait dit ici par Leili Anvar lors de l’émission du 05/10/14 « Les racines du ciel » sur France Culture

Télécharger le MP3 - 1.71 MB
[contact-form 1 "Formulaire de contact 1"]