Henri Michaux, poète belge né à Namur ( 1899-1984 ), a écrit vers la fin de sa vie un petit livre essentiel où se résume sa pensée : “Poteaux d’angle”, publié en France par les Editions de l’Herne en 1971.

“De par sa concision, la récurrence organisée de ses motifs et le thème de ses maximes (centrées sur la force du libre arbitre chez l’individu, et l’existence prise comme une suite de choix individuels et volontaires), il est considéré, par Michaux comme par ses lecteurs, comme une de ses œuvres les plus importantes”…( Wikipedia ).

Il y est question de désapprendre, d’oublier, de se méfier de ceux qui ont l’intention de vous mettre quelque chose dans la tête, et de “garder intacte sa faiblesse”, pour pouvoir enfin être soi.

En voici un court extrait publié dans l’émission ” Poème du jour” de France Culture du 14-06-2011

Michaux-recommend-160.mp3 (168 téléchargements)