“Les mains des soldats morts forent les puits de l’or liquide” : dans ce réquisitoire contre les guerres faites au nom du profit des multinationales, Pierre Seghers, qui considéra toujours la poésie comme une arme de résistance, parle des soldats morts lors de la guerre pour le pétrole qu’ont menée les britanniques en Irak en Avril 1941.

Merci les anglais….

Texte lu par Laurent Terzieff. Extrait du disque de poèmes de Pierre Seghers paru aux Editions Seghers-Vega

Seghers - par Laurent Terzieff (20 téléchargements)