Point n'est besoin de Rolex, de gadgets électroniques, ou d'amis milliardaires, pour goûter le bonheur simple des jours qui passent..
 
Voyez où nous ont conduit la raison raisonnante, la technologie débridée et la science arrogante, la volonté de puissance et de conquête, l'avidité financière et l'obsession de la croissance...
 
C'est d'autre chose dont nous avons aujourd'hui besoin : de compassion pour la Terre, de frugalité, de silence et de beauté... Et surtout : de ce souci attentif de l'autre, qui est attribut du féminin...
 
Tout cela nous pouvons l'entretenir en nous en cultivant un "état de poésie", une autre vision de la vie, que nous enseignent certains poètes et artistes, ainsi qu'en témoigne le contenu de ce site.
 
Celui-ci comporte deux parties : une partie variable d'articles mis en ligne au fil des jours, et une partie fixe - le catalogue - comportant des documents introuvables ou épuisés.

dimanche 19 septembre 2010

Mon argent, mon cher argent, mon ami : l’Avare de Molière

Molière dans l’Avare nous montre la folie causée par l’amour de l’argent…On peut trouver quelque modernité dans le propos, en ces temps où l’argent est roi…

Harpagon n’est rien sans son argent : « puisque tu m’es enlevé, j’ai perdu mon support, ma consolation, ma joie, tout est fini pour moi »…. Harpagon est fou sans son argent : « mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis et ce que je fais »…. Et enfin Harpagon menace si on ne lui rend pas son argent : « allons vite des commissaires, des archers, des prévôts, des juges, des gênes, des potences et des bourreaux, je veux faire pendre tout le monde »…

Cela ne vous rappelle rien ?

Voici un extrait de la magnifique interprétation de Charles Dullin en 1940 au Théatre de Paris :

Télécharger le MP3 - 2.42 MB
[contact-form 1 "Formulaire de contact 1"]