Point n'est besoin de Rolex, de gadgets électroniques, ou d'amis milliardaires, pour goûter le bonheur simple des jours qui passent..
 
Voyez où nous ont conduit la raison raisonnante, la technologie débridée et la science arrogante, la volonté de puissance et de conquête, l'avidité financière et l'obsession de la croissance...
 
C'est d'autre chose dont nous avons aujourd'hui besoin : de compassion pour la Terre, de frugalité, de silence et de beauté... Et surtout : de ce souci attentif de l'autre, qui est attribut du féminin...
 
Tout cela nous pouvons l'entretenir en nous en cultivant un "état de poésie", une autre vision de la vie, que nous enseignent certains poètes et artistes, ainsi qu'en témoigne le contenu de ce site.
 
Celui-ci comporte deux parties : une partie variable d'articles mis en ligne au fil des jours, et une partie fixe - le catalogue - comportant des documents introuvables ou épuisés.

jeudi 7 janvier 2016

René Depestre : un cri de paix

René Depestre est un poète haîtien né en 1926 et qui vit dans l’Aude depuis la fin des années 80RENE-DEPESTRE-PHOTO

Romane Bohringer lit ici – au cours de l’émission « Le 7/9 » de France Inter du 6 janvier 2016  – « Un cri de paix », poème extrait du livre « La Rage de Vivre. Oeuvres poétiques complètes » publié par Seghers en 2006.

Cette Paix pour Depestre est symbiose avec le monde, la Terre, le Vivant : « Tu veux être pierre avec les pierres, arbre avec les arbres, rossignol avec les rossignols ». Et bien sûr Amour du Vivant…

Puissions-nous être nous-mêmes ainsi : « tendus comme un arc » vers l’objet de notre passion, « la Terre Humaine »

Télécharger le MP3 - 1.56 MB

mardi 3 novembre 2015

stefan zweig : l’éternité de la poésie

o-STEFAN-ZWEIG-facebookDans le « Le monde d’hier : journal d’un européen », écrit entre 1895 et 1941, publié en 1993 chez Belfond, Stefan Zweig nous parle de l’éternel renouvellement de la poésie, même dans les époques  « de la plus effroyable défaite de la raison et du plus sauvage triomphe de la brutalité », poésie toujours plus forte que « le bruit de moulin que fait la propagande ».

Puissions nous connaître encore aujourd’hui le même bonheur…

Extrait de l’émission Fictions/Le Feuilleton de France Culture du 23 octobre 2015

Télécharger le MP3 -

lundi 23 février 2015

Gérard Manset : le rouge gorge est fatigué

manset_gerard_2008©drGérard Manset, grand poète et interprète, nous fait sentir ici l’innocence et l’amour que porte ce petit oiseau fragile qui vole « à mille lieues au-dessus des moulins de la ville », mais en même temps une tristesse infinie lorsque l’on songe qu’il pourrait cesser de chanter…

Télécharger le MP3 - 1.92 MB
[contact-form 1 "Formulaire de contact 1"]